Aide et accompagnement

Cadre de référence

Rôle et fonction selon la Politique de Santé mentale
L’aide et l’accompagnement doivent être accessibles à toute personne ou à tout groupe qui, ayant des problèmes de santé mentale, requiert ou nécessite une aide pour obtenir l’accès à des services, formuler une plainte ou mener à terme toute autre revendication de ses droits.

Compte tenu du principe de primauté de la personne, le mécanisme doit maintenir un préjugé favorable envers la personne souffrant de tels problèmes tout en exprimant et en véhiculant la volonté de la personne.

Prise de contact

L’accueil offert doit démontrer qu’on se préoccupe d’abord et avant tout de la personne et il doit permettre à celle-ci de définir et de préciser ses besoins. Une information complète et accessible doit être offerte à ceux qui le désirent à propos des droits, des recours et des ressources existant pour l’ensemble des secteurs du réseau.

Intervention

Le mécanisme d’aide et d’accompagnement vise essentiellement à informer les personnes concernées et leur permettre d’exercer leurs droits.

L’intervention individuelle

Les personnes peuvent être accompagnées et / ou représentées dans toutes démarches qu’elles souhaitent entreprendre concernant leurs droits.

Lorsque notre intervention se déroule dans le cadre de recours judiciaires, nous considérons que lorsqu’une personne souhaite recourir aux services d’un avocat, nous devons, en plus de l’orienter vers le lieu où nous pourrons mieux la représenter, poursuivre une démarche.